Le gratuit a-t-il une place dans le monde du travail ?