Turn your Experience into Knowledge and Share it
Lettre d'information mensuelle :


Papa Modou NDIAYE

Avec un diplôme d’ingénieur et un diplôme d’études approfondies en génie civil, il a beaucoup travaillé dans le domaine des projets de développement tant en milieu rural qu’en milieu urbain.

Il est titulaire du « Master of Business Administration International Paris (MBA-IP) » de l’Université Paris Dauphine et l’IAE de Paris 1, Panthéon Sorbonne et le Certificat Supérieur d’Economie des Transports du Laboratoire d’économie des transports (LET) de Lyon en France, en 2007.

Il a soutenu sa thèse de Doctorat en Business Administration (DBA) sur les « Facteurs de risque dans la gestion des projets de développement international » au Business Science Institute et à l’iaelyon School of Management en 2016. Il a publié les résultats de ses recherches sous forme d’ouvrage. Sa thèse a été dirigée par le Pr. Boubacar Baidari.

Depuis 2018, il est le Spécialiste Principal Transport à la Banque Mondiale.

Résumé de thèse

La plupart des pays en développement ont recours à l’Aide Publique au Développement (APD) pour soutenir leur développement économique et social.

L’opérationnalisation de cette aide au développement se fait à travers la mise en œuvre de projets publics appelés aussi projets de développement international. Le terme international fait référence à la participation au financement des projets d’organismes étrangers ou de pays tiers.

Devant l’importance des montants destinés à l’aide publique au développement, ainsi que la situation des pays en développement où plus de la moitié de leurs populations vit encore en dessous du seuil de pauvreté et tout ceci dans un contexte où la situation ne semble pas s’améliorer, la gestion des risques apparaît comme une nécessité avant d’entreprendre ou de mettre en œuvre les projets de développement.

Convaincus que l’explication du fort taux d’échec passe par une bonne maîtrise des facteurs de risque qui peuvent influencer positivement ou négativement le projet, nous nous sommes intéressés à l’identification des facteurs de risque dans le cas particulier de la gestion des projets de développement au Sénégal et à déterminer leur influence et impact.

Notre thèse constitue une approche managériale et théorique, qui cherche à élucider le succès ou l’échec de la gestion de projets de développement, en identifiant les facteurs de risque et en analysant la perception des différentes parties prenantes, notamment :

  1. Le gestionnaire, coordonnateur de projets ;
  2. Le bailleur de fonds (Task Manager) ;
  3. Le supérieur hiérarchique dans l’administration centrale (membre du comité de pilotage).

Elle vise aussi à déterminer l’influence des facteurs de risque sur les résultats indésirables et l’impact de ces derniers sur la gestion des projets de développement.

Cette situation nous incite à nous poser les questions suivantes :

  1. Quels sont les facteurs de risque qui sont les plus susceptibles d’influencer le succès de la gestion des projets de développement au Sénégal ?
  2. Quelles sont leurs influences sur les résultats indésirables ?
  3. Quels sont les impacts des résultats indésirables sur la gestion des projets de développement ?

Nous souhaitons que les recommandations formulées permettent d’améliorer la maitrise du risque dans la gestion des projets de développement au Sénégal.

Mots-clés : Aide publique au développement, projet, gestion de projet, projet de développement, Risque, Facteur de risque, Résultat indésirable, Qualité, Coût, Délai, Impact, Parties prenantes, Bailleur de fonds, Administration Centrale, Coordonnateur de projet, Plan Sénégal, Emergent, Sénégal.