Turn your Experience into Knowledge and Share it
Lettre d'information mensuelle :


Docteurs du Business Science Institute/Mikou Léopold N'GUESSAN

Mikou Léopold N'GUESSAN

Spécialiste en stratégie et finance d’entreprise, en management des organisations et des projets, en politique de développement du secteur privé, sa carrière a débuté en 2000 dans une compagnie d’assurance, après l’obtention d’un diplôme d’ingénieur commercial et d’un DESS en économie et gestion des activités immobilières. En 2007, il obtient un MBA à l’université Paris Dauphine-PSL et l’IAE de Paris1, Panthéon Sorbonne. C’est à partir de 2008 qu’il commence à coordonner des projets de développement de grande envergure aussi bien pour le secteur public que pour le secteur privé. A ce jour il totalise plus de 12 ans de coordination de projets financés par la Banque Mondiale, la Banque Africaine de développement, l’Agence Française de Développement, l’Union Européenne, l’Etat et des organismes privés dans divers secteurs tels que le développement du secteur privé, l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la santé. Depuis 2015 au sein de la principale organisation patronale de la Côte d’Ivoire dont les membres font plus de 80% des recettes fiscales de l’Etat, il coordonne l’ensemble des partenariats et projets d’aide à la compétitivité des entreprises membres.

Afin de contribuer à l’amélioration de la performance des projets financés par les partenaires techniques et financiers dans son pays il a soutenu en septembre 2018 son Executive Doctorate in Business Administration (EDBA), sur le thème «L’implication des membres des équipes projets en question : le cas de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire.»

L'implication des membres des équipes projets en question : Le cas de Banque Mondiale.

Thèse dirigée la Professeure Françoise Chevalier.

Un problème général, les projets financés par la Banque Mondiale en Cote d'Ivoire n’atteignent pas leurs buts. Après l'analyse des causes de cette insuffisance de performance, la question de recherche à laquelle nous apportons des éléments de réponse est celle de mieux comprendre pourquoi une insuffisance d'implication des membres des équipes projets ? Et comment mieux impliquer les membres des équipes projets ? Ce travail de recherche prend appui sur notre expérience professionnelle de responsable de projets en Côte d’Ivoire. Cinq grandes catégories d’hypothèses, issues de notre expérience professionnelle et de notre revue de littérature, ont été testées. Notre méthode de recherche a articulé une phase qualitative et une phase quantitative. La recherche a identifié et confirmé 5 déterminants qui peuvent favoriser l'implication des membres des équipes projets.

Ces 5 déterminants sont (i) le mode de financement par rétribution des frais de structure des équipes projets, (ii) la prise en compte conjointe des intérêts individuels des membres des équipes et des intérêts des bénéficiaires, (iii) la mise en place de dispositif régulier de supervision et d'accompagnement des équipes projets, (iv) la mise en place de dispositif transparent de validation des données, (v) l'amour du métier et la confiance en l'organisation.

Cependant, il faut noter que la mise en œuvre isolée de chacun des 5 déterminants ne fait pas l'unanimité pour favoriser l'implication des membres des équipes projets. La recommandation est plutôt de mettre en œuvre de façon combinée ces 5 déterminants. Les résultats de la recherche débouchent sur des implications managériales conséquentes pour le management et la performance des projets financés par la Banque Mondiale en Afrique et en Cote d’ivoire plus précisément. Nous clôturons ce travail de recherche par les limites de celle-ci et ses perspectives ultérieures.

Mots-clés : Implication, frais de structure, productivité, intérêt porté au travail, attention portée au travail, réciprocité, appropriation, cohérence, projet, équipe projet, financement par rétribution, dispositif régulier de supervision et d'accompagnement, prise en compte des intérêts individuels, dispositif transparent de validation des données, amour du métier exercé, confiance en l'organisation