Rapport d’activité 2021

Avant-propos du Pr. Michel KALIKA

Ce premier rapport d’activité porte, comme c’est l’usage, sur le bilan de l’année écoulée. Cependant, comme il s’agit du premier d’une série que nous espérons longue, il convient d’y intégrer des précisions sur l’historique de l’institution et ses éléments fondateurs.

L’idée de créer le Business Science Institute reposait à la fois sur une stratégie délibérée et sur une conviction lointaine.

La stratégie délibérée consistait à répondre à une demande récurrente de managers titulaires de MBA, de poursuivre des études doctorales dans un contexte où les doctorats traditionnels n’étaient adaptés ni à leurs attentes, ni aux contraintes de leurs activités professionnelles.

La conviction lointaine avait été formalisée, dès l’an 2000, dans un article publié dans la Revue Française de Gestion au travers de la formule « Le management est mort vive le e-management ».

C’est donc sur cette base qu’a été créé en 2012, le Business Science Institute, une organisation académique internationale en réseau ayant pour seul objectif d’organiser un véritable Executive Doctorate in Business Administration de qualité pour managers souhaitant générer de l’impact. Le Business Science Institute pourrait se résumer en 7 éléments clés :

  1. Une organisation académique, car dans un programme doctoral, la ressource essentielle est constituée par la faculté : les professeurs, des enseignants-chercheurs spécialisés dans les sciences de gestion, qui vont conseiller des managers qui entrent dans le programme avec une idée précise de leur thématique de recherche.
  2. Internationale, à l’image de la demande des managers qui attendent un programme qui se déploie internationalement en face-à-face et à distance.
  3. En réseau et agile, car les ressources professorales nécessaires pour répondre aux attentes des praticiens, éclatés géographiquement, ne peuvent être limitées au périmètre d’une organisation traditionnelle. Il en est de même de l’équipe support qui se doit d’être réactive.
  4. Un véritable DBA qui s’adresse à des managers souhaitant prendre du recul et créer de la connaissance et non un doctorat traditionnel qui forme des académiques à temps plein, comme l’a parfaitement explicité le rapport Equal.
  5. De qualité, car pour pérenniser un projet doctoral, la qualité du programme est un impératif. C’est pourquoi, dès le départ, l’Executive DBA du Business Science Institute a noué des partenariats avec des institutions renommées et visé les standards des accréditions et reconnaissances internationales.
  6. Produisant de l’impact, car le DBA va au-delà d’un simple diplôme doctoral. Il s’agit d’un cursus spécifique ayant pour objectif de créer de l’impact managérial et sociétal.
  7. Sociétalement engagé, avec une implication appuyée sur les questions liées aux trois valeurs qu’il porte : éthique et responsabilité, développement durable, diversité.