Dr. BEN ALI Mohsen

DBA Tunis n°1 (2013-2016)

Depuis la promulgation en 2005, de la loi portant sur l’essaimage des entreprises économiques en Tunisie et la signature en 2006 de la charte d’essaimage, quelques grandes entreprises publiques, comme la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG), ont été choisies en tant qu’entreprises pilotes pour développer cette pratique. La problématique est de savoir quels sont les facteurs de réussite de la pratique de l’essaimage dans le secteur public tunisien en prenant comme référence le cas de la STEG.

L’objectif de cette recherche est d’évaluer la pertinence et la performance de cette pratique auprès des porteurs de projets essaimés. Une grille d’analyse et un modèle de recherche sont proposés à l’issue d’une revue de littérature enrichie par l’expertise professionnelle de l’auteur en tant qu’ancien Directeur de la structure d’essaimage de la STEG. La littérature sur l’essaimage est peu abondante mais elle permet de clarifier les concepts et de s’appuyer sur une typologie des pratiques (Daval, 2000 ; Brenet, 2000 ; Laviolette, 2005 ; Gauthier, Berger-Douce, 2013). La grille d’analyse et le modèle de recherche sont confrontés à une étude confirmatoire basée sur un questionnaire administré à 30 entreprises essaimées par la STEG. Les résultats montrent l’importance de la formation en phase pré-création sur la réussite d’un projet essaimé et débouchent aussi sur les principales améliorations qui doivent se faire au niveau du contrôle et suivi, de la coopération essaimé/société essaimante et au niveau de la mise à disposition des moyens financiers et communicationnels.

Direction de thèse

Intitulé

Évaluation des pratiques d’essaimage dans le contexte de la responsabilité sociétale de l’entreprise. L’expérience de la STEG dans le secteur public tunisien.

Résumé

La transformation des organisations et des hommes d’une part, les nouvelles attentes des parties prenantes d’autre part, ont une incidence sur la fonction actuelle des ressources humaines (RH) ce qui signifie que les activités traditionnelles de la fonction RH doivent changer et prendre en compte les transformations du contexte dans de nombreux domaines, qu’ils soient économique, technologique ou sociologique. On voit s’élargir petit à petit le champ de la fonction RH au territoire.

Nous nous proposons dans cette recherche d’explorer les mécanismes d’une construction d’une gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) déployée sur un territoire donné et dans une filière du secteur automobile à Tanger au Maroc. Nous cherchons à rendre concrète l’idée de rapprocher les équipementiers, filiales de multinationales, pour travailler ensemble sur une démarche de la GPEC, d’oeuvrer avec les institutions locales pour formaliser les conditions qui permettent une construction d’une GPEC qualifiée de territoriale capable d’insuffler un dynamisme et une stabilisation socio-économique aussi bien dans le territoire que dans les entreprises de la filière automobile.