Dr. FONDJO Guy Laurent

DBA à distance n°2 (2018-2021)

Guy Laurent Fondjo a débuté sa carrière il y 20 ans, comme ingénieur informaticien à Afriland First Bank Cameroun où il a occupé les fonctions de Directeur des Systèmes d’Information, Directeur des Ressources Humaines et Directeur Régional. Titulaire d’un Master of Business Administration (MBA) obtenu aux Etats-Unis, ce banquier est actuellement Administrateur Directeur Général d’Afriland First Bank Guinée, Président de l’association professionnelle des établissements de crédit de Guinée et siège dans plusieurs conseils d’administration de sociétés publiques et privées.

En septembre 2020, il a soutenu une thèse d’Executive Doctorate in Business Administration (EDBA), sur le thème : “Comment la gestion participative et autocentrée sur les communautés bénéficiaires des structures de microfinance peut-elle contribuer à la réduction de la pauvreté ? Cas de la République de Guinée “, sous la direction de Professeure Marielle-Audrey PAYAUD, Professeure des universités à l’iaelyon School of Management, Université de Lyon.

Lauréat du ” 2020 Managerial Impact Prize ” délivré par Business Science Institute.

Direction de thèse

Pr. PAYAUD Marielle-Audrey

Intitulé

Comment la gestion participative et autocentrée sur les communautés bénéficiaires des structures de microfinance peut-elle contribuer à la réduction de la pauvreté ? Cas de la République de Guinée.

Résumé

La Guinée, comme la plupart des pays d’Afrique au sud du Sahara, est confrontée depuis plusieurs décennies au problème de pauvreté de la majeure partie de sa population.

D’après le rapport 2009 du Programme des Nations Unies pour le Développement, le pays se situe au 170ème rang mondial sur 182 pays en termes de développement humain. De même, les résultats de l’ELEP-2012 révèlent que plus de la moitié (55,2%) des Guinéens vivent en-dessous du seuil de pauvreté monétaire. La pauvreté multidimensionnelle y touche 60,7% (soit 7,5 millions de personnes) de la population en particulier les femmes et les enfants (INS & World Bank, 2016).

Au vu de cette situation, en nous inspirant des recherches de Yunus (2006) et de l’expérience des microbanques de développement (MC2) conçues par le Dr Fokam en partenariat avec Afriland First Bank, notre projet vise à construire un modèle d’organisation de structures de microfinance à gestion participative et autocentrée, et ensuite voir dans quelle mesure, il prend ancrage sur l’épistémè et les capabilities des pauvres, leur esprit entrepreneurial et leur empowerment , afin de contribuer à la réduction de la pauvreté en République de Guinée.

La présente recherche s’inscrit dans le sillage d’une méthodologie de recherche qualitative avec un positionnement épistémologique de constructivisme pragmatique au travers d’une étude de cas dans onze communautés de la République de Guinée, où la démarche de construction du modèle a été suivie et l’analyse de l’impact de ce dernier sur la réduction de la pauvreté effectuée.

Les résultats de notre recherche proposent une contribution académique en matière des théories mobilisées pour la construction d’un nouveau modèle de microfinance à gestion participative et autocentrée, et une contribution managériale quant à l’impact de ce modèle dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en Guinée.